[:fr]

Laurie a rejoint WeSmart en octobre au poste de Consultante en Communautés d’énergie. Jeune ingénieure déjà forte d’une première expérience chez Engie Laborelec, et blogueuse écolo, elle propose de se présenter dans un jeu de 3 questions-réponses pour mieux la connaître.

  1. Quel est ton parcours ? 

Je suis ingénieurE (au féminin car oui cela existe !) en électromécanique, un domaine liant l’électricité à la mécanique, avec des applications notamment dans le secteur de l’énergie. J’ai fait mes études à l’Université de Liège pour ensuite partir à Londres faire un double diplôme et une spécialisation en énergie renouvelable. De retour à Bruxelles, j’ai travaillé 3 ans sur des projets de micro-réseaux innovants, en bref ce sont de grandes communautés d’énergie. J’ai acquis une belle expérience technique des réseaux électriques. 

  1. Qu’est ce qu’une Communauté d’énergie ? Pourquoi tu y crois ? 

Le caractère intermittent des énergies solaire et éolienne rend très compliqué d’en consommer l’entièreté, c’est là tout l’intérêt d’une communauté d’énergie ! Créer une communauté d’énergie, selon moi, c’est regrouper des consommateurs avec des profils de consommation complémentaires autour d’une production d’énergie renouvelable et locale. On optimise ainsi l’utilisation de l’énergie produite. 

Je suis convaincue du sujet, je crois réellement en un monde plus vert et les énergies vertes en font partie intégrante. Une communauté d’énergie est un projet qui se met rapidement sur pied, sans travaux ! En peu de temps elle devient rentable économiquement pour ses participants et procure en plus des avantages sociaux et environnementaux. Il ne nous reste plus qu’à sensibiliser les gens quant à ses bienfaits !

  1. Qu’est ce qui t’anime dans WeSmart ? 

Je suis écolo, j’essaie de raisonner ma consommation tous les jours, je suis végétarienne, je n’ai pas de voiture, je tente de consommer localement et de favoriser les projets éthiques et durables. Il a donc rapidement été question de mettre mon énergie professionnelle au profit d’un tel projet. 

Si mon expérience chez Engie Laborelec m’a déjà beaucoup sensibilisée à la cause environnementale, j’avais envie d’aller plus loin en y ajoutant une dimension sociale et c’est ainsi que j’ai trouvé WeSmart. 

Je suis également ravie de travailler au sein d’une petite entreprise permettant de mettre en œuvre rapidement de nouvelles initiatives en accord avec les valeurs éthiques et durables qui me sont chères.

[:]