Loading...
FAQs old2021-11-09T18:29:53+01:00

FAQs

Trouver la réponse à toutes vos questions

Comment puis je partager mon surplus de production avec mes voisins ?2021-07-14T11:13:10+02:00

Il y a 4 possibilités :

  • Communautés d’énergie Renouvelable
  • Communautés d’énergie Citoyennes
  • Autoconsommation collective au sein d’un même bâtiment
  • Vente pair à pair

La RBC prévoit une cinquième possibilité qui est la Communauté d’énergie locale

Quelles sont les étapes pour monter une communauté d’énergie ?2021-06-28T15:55:06+02:00

Chez WeSmart, nous déterminons 7 étapes pour monter une communauté d’énergie.

  1. Identification des participants : C’est le point de départ. Nous identifions, dans un certain périmètre, les participants qui pourraient avoir un intérêt dans la communauté. Ensuite, nous les contactons pour leur expliquer le projet et voir si ils ont l’envie d’y participer.
  2. Faisabilité technico-économique : Lors de cette étape, nous analysons la faisabilité technique ainsi que les bénéfices que peuvent tirer les participants, voir si ils ont des intérêts à participer à un tel projet.
  3. Validation du périmètre et du mode de répartition de la production renouvelable : Ici, une concertation avec le GRD est nécessaire pour valider le périmètre technique et géographique. Ensuite, nous rassemblons les acteurs de la communauté afin de parler de leur propre cas et d’expliquer le fonctionnement de celle-ci, ainsi que de déterminer si il y a un besoin de plus d’investissement dans le renouvelable.  Cette étape s’accompagne de la signature d’une lettre de consentement afin d’avoir un accord de chaque acteur de continuer la création avec WeSmart, et de donner l’autorisation de disposer des données de consommation.
  4. Définition du cadre légal : Mise en place du cadre légal de la communauté, sous forme dérogatoire tant que les arrêtés d’exécutions régionaux ne sont pas publiés.
  5. Création : Configuration de la plateforme (encodage des participants, clés de répartition, mise en place des dashboards, facturation…)
  6. Gestion :  Gestion opérationnelle de la communauté (gestion de la gouvernance, du relationnel avec les membres de la communauté, de la facturation et de la collecte des paiements,)
  7. Optimisation : La communauté d’énergie fera l’objet d’une étude d’optimisation grâce à un système de recommandations incitant les participants à consommer l’énergie produite au meilleur moment.
Comment changer les habitudes de consommation ?2021-06-24T12:38:58+02:00

Si vous faites partie de la communauté, vous pourrez avoir des conseils, des recommandations sur votre façon de consommer. 

Aujourd’hui, il y a beaucoup d’énergie verte qui est produite mais qui n’est pas consommée, des panneaux solaires sont installés mais l’énergie n’est pas totalement consommée, nous voulons remédier à cela!

Notre objectif est de changer les habitudes de consommation et que l’énergie soit consommée localement et à moindre coût. Nous voulons éduquer les citoyens, leur faire prendre conscience de leur consommation d’électricité. Pour cela, nous voulons déplacer les comportements et les habitudes de consommation vers les heures solaires, pour réduire la facture énergétique. 

Quid du contexte légal ?2021-06-24T12:37:13+02:00

 

Les 3 régions travaillent actuellement à la transposition du cadre européen (Clean Energy Package). 

Nous sommes actuellement dans l’attente des décrets régionaux définissant les modalités de mise en œuvre des directives européennes. Les projets de communautés actuellement développés le sont dans le cadre d’un contexte dérogatoire. Ces projets doivent être innovants pour permettre aux GRD et régulateurs de comprendre l’impact des communautés sur le comportement des consommateurs et sur les infrastructures de réseaux.

Quel rôle a le fournisseur d’électricité habituel des participants ?2021-06-25T15:44:56+02:00

Les consommateurs doivent légalement garder un contrat de fourniture avec leur fournisseur d’énergie pour le complément d’énergie consommée non couvert par le partage du surplus d’énergie renouvelable.

Chaque consommateur reçoit donc deux factures: une facture du fournisseur ainsi qu’une autre du producteur local. La réconciliation des deux factures est faite par le GRD. Mais le consommateur va donc consommer moins d’électricité chez son fournisseur. 

 

Quel type de compteur faut-il avoir ?2021-06-24T12:51:26+02:00

Dans le cas d’une Communauté d’Energie, le compteur communicant est indispensable car il est capable de relever quart d’heure par quart d’heure la consommation et la production d’énergie. Un compteur classique électromécanique ne permet pas le partage en temps réel (tous les ¼ d’heure) du surplus de production.

Un compteur intelligent est nécessaire pour mesurer les flux d’énergie de manière plus précise.

Quelles sont les données à récolter pour dimensionner une communauté d’énergie?2021-06-24T17:47:39+02:00

Pour le producteur : 

  • Production totale de l’installation qui produit l’électricité partagée (pour le producteur)
  • Le surplus de production injecté sur le réseau (pour le producteur)

Pour le consommateur : 

  • La quantité d’électricité partagée consommée par l’ensemble des consommateurs (pour le consommateur)
  • La quantité d’énergie consommée issue de son fournisseur (pour le consommateur)
  • La quantité d’électricité partagée consommée par chaque consommateur
  • La consommation d’électricité, à intervalles réguliers, de chaque consommateur (profil de consommation).
Quels sont les avantages d’une communauté d’énergie?2021-06-24T17:47:52+02:00
  • Avantage économique : L’impact est favorable, que ce soit sur la facture des participants consommateurs ou pour le producteur. 
  • Avantage environnemental : Contribuer à la transition énergétique. L’augmentation de l’autoconsommation via le partage d’énergie permet de limiter la mobilisation du réseau de distribution et permet une plus grande pénétration des moyens de production décentralisés.
  • Avantage social : Le citoyen est mis au centre d’un nouvel éco-système qui lui permet de devenir un acteur solidaire de ses voisins. L’inclusion sociale devrait donc être renforcée grâce à une nouvelle dynamique collective et locale basée sur la solidarité. 
Qu’est-ce que l’autoconsommation ?2021-06-24T12:27:17+02:00

L’autoconsommation signifie consommer l’électricité au moment où elle est produite. 

  • Autoconsommation individuelle : Aujourd’hui, il existe légalement, l’autoconsommation individuelle, qui veut dire que l’électricité produite est autoconsommée par le producteur. Le comptage se fait via le compteur relié à la centrale de production d’électricité. Ce qui n’est pas autoconsommé est réinjecté sur le réseau. 
  • Autoconsommation collective : La Communauté d’Energie permet à plusieurs consommateurs de consommer le surplus d’énergie produit par un producteur. On parle alors d’autoconsommation collective. Dans ce cas, le partage d’énergie se fait de manière virtuelle. Il n’y a donc aucun raccord électrique à prévoir entre les participants au partage. Les frais de réseau restent à payer sur l’électricité partagée localement. Dans certains cas (exemple: réseau Sibelga), ils peuvent être réduits. 

 

Qui sont les participants d’une communauté d’énergie ? Quelles sont leurs implications ?2021-06-24T17:48:07+02:00
  • Producteur : la personne dont le surplus de production est partagé avec les consommateurs de la communauté.

Doit disposer d’un compteur intelligent 

Doit fournir son consentement au GRD pour activer la fonctionnalité “intelligente” du compteur

Doit rendre accessible les données de production dans l’intention d’inciter les consommateurs à mieux synchroniser leur consommation avec cette production.

  • Consommateur : la personne qui consomme le surplus de production

Doit disposer d’un compteur intelligent 

Doit fournir son consentement au GRD pour activer la fonctionnalité “intelligente” du compteur

Doit payer une deuxième facture d’électricité, indépendante de celle du fournisseur. 

Doit signer un contrat avec le producteur ou la communauté d’énergie dont le consommateur est membre. 

  • Personne Morale Organisatrice (PMO) : La CE est une entité juridique disposant d’une personnalité juridique distincte de celle de ses membres et doit être propriétaire des unités de production et de stockage utilisées pour le partage. 

La PMO peut déléguer sa gestion à un tiers. Les directives européennes ne prévoient pas de restrictions quant à la forme juridique de la PMO. A priori, elle peut être sous forme de: société simple, SNC, SComm, coopérative à responsabilité limitée et illimitée, SRL, ASBL, SA, … chaque forme a ses avantages et inconvénients.

  • Le gestionnaire du réseau de distribution (GRD) : l’entité qui gère les infrastructures du réseau de distribution et le comptage des données de consommation et de production. 

 

Go to Top